Pathologies

Maux de dos (dorsalgies)

Selon un article paru dans Le Devoir en 2006, 80 % des québécois souffrira un jour ou l'autre d'un mal de dos sévère qui brisera la routine du quotidien. Ce qui veut dire que, de près ou de loin, nous sommes tous concernés par cette problématique. La mission de la clinique OKM vise directement à diminuer la douleur, et ce, par des techniques thérapeutiques de relaxation musculaire en profondeur.

Maux de têtes (céphalées)

C'est une douleur locale ressentie au niveau de la boîte crânienne ou parfois de la nuque. Cette douleur peut être latérale, souvent unilatérale, ou bien diffuse et généralisée. Elle se manifeste de façon très variée par des sensations d'oppression ou de compression, de martèlement, enfoncement, brûlure, picotement, fourmillement ; ainsi qu'une super-sensibilité au bruit et à la lumière. La migraine est une forme particulière de mal de tête. Elle se manifeste par des crises qui peuvent durer de quelques heures à quelques jours. Les techniques appliquées à la clinique OKM, ont un effet précis sur les tensions musculaires au niveau du cou et des épaules, dans le but d'apaiser tous types de céphalées.

Sciatiques (sciatalgies)

La sciatalgie doit être distinguée du nerf sciatique, appelé parfois « sciatique » tout court et qui naît de la réunion de plusieurs racines nerveuses (dont L5 et S1). Une lésion de ce dernier provoque la sciatalgie. La sciatalgie est une douleur lombaire (bas du dos) qui irradie le long du trajet du nerf sciatique. Lors d'un traitement à la clinique OKM, la thérapie appliquée localement et profondément vous apportera un réel soulagement de la douleur.

Torticolis (cervicalgies)

Le torticolis se manifeste par une contracture musculaire violente accompagnée d'une douleur brutale du cou. Les mouvements de flexion et de rotation deviennent douloureux (voire impossibles). Il peut faire suite à un faux-mouvement, une mauvaise posture de sommeil ou même à un coup de froid. Les techniques de décongestions musculaires appliquées à la clinique OKM, vous apporteront un soulagement rapide et durable.

Maux de l'épaule (scapulalgies ou omalgies)

Dans votre corps, l'épaule est l'articulation la plus mobile de toutes. Étant d'une complexité incroyable de tendons, de muscles et d'articulations, elle peut donc facilement devenir instable. Les possibilités reliées aux maux de l'épaule peuvent donc très nombreuses. À la clinique OKM, une analyse sera effectuée pour déterminer quels sont les muscles touchés par la douleur, pour pouvoir vous soulager par des technique de relaxation musculaire profonde.

Tendinite (tendinopathie)

La tendinopathie est une famille d'affections douloureuses du tendon. Une tendinite correspond à l’inflammation d’un tendon ou de sa gaine, les tendons étant des sortes de « cordes » constituées de fibres collagènes permettant d’attacher les muscles aux os. La tendinite se traduit principalement par une douleur, parfois accompagnée d’un gonflement au niveau du tendon atteint. C’est un trouble musculo-squelettique (TMS). Lors de votre séance à la clinique OKM, le massage profond réchauffera les tissus, réduira les contractures et augmentera la circulation sanguine; les techniques de kinésithérapie redonneront à votre épaule sa pleine amplitude et toute sa mobilité.

Bursite

La bursite est une inflammation chronique ou aiguë des bourses séreuses d’une articulation. Elle découle fréquemment d’une tendinite mal soignée. Les techniques de décongestions musculaires appliquées à la clinique OKM seront semblables à celles utilisées pour la tendinite.

Capsulite

La capsulite est une inflammation de la capsule, c'est-à-dire la membrane entourant une articulation. La forme de capsulite la plus fréquente est celle qui atteint une épaule (capsulite rétractile appelée familièrement épaule gelée). Elle peut débuter suite à une affection bénigne de l'épaule comme une tendinite ou une bursite. Lors d'un traitement à la clinique OKM, la thérapie appliquée localement et profondément sera la même que pour une tendinite ou une bursite.

Inflammation musculaire

L'inflammation est la résultante d'un mécanisme nerveux de protection. La zone touchée envoie un message nerveux au cerveau pour lui dire : stop, il y a risque. Le cerveau traite les informations, organise sa réponse et déclenche le processus de réparation. L'inflammation se reconnaît par la chaleur dégagée, les rougeurs dans la zone affectée ou encore une enflure du muscle blessé. L'inflammation apparaît en premier lieu comme une simple gêne, mais elle est un véritable frein au bon développement musculaire : il y a progressivement une perte de l'amplitude des mouvements, combiné à un risque de compensation.

Contracture musculaire

Une contracture est une contraction musculaire involontaire d'un certain nombre de fibres musculaires au sein d'un même muscle ou d'un groupe musculaire, d'une durée inhabituellement longue, souvent douloureuse et normalement non associée à une lésion de la fibre musculaire. La contracture se produit le plus souvent au niveau des mollets, des cuisses, des fesses, du bas du dos, des gouttières vertébrales et du cou. Le muscle contracturé se raccourcit de façon prolongée, ce qui entraîne une douleur avec impotence et maintient une tension permanente sur son tendon, ce qui peut entraîner une tendinite. Elle se différencie nettement de la crampe qui, elle, est très brève.

Compensation musculaire

La compensation est un phénomène naturel, constamment gérée par le système nerveux. Mieux nous compensons, meilleur sera notre bien-être physique, notre santé. En fait, un corps qui compense parfaitement bien fonctionne habituellement sans douleur. La douleur intervient lorsque la compensation devient un réflexe permanent. La fatigue des muscles compensatoires est causée par la charge musculaire normale additionnée à la charge de la compensation d'un muscle (ou groupe de muscle) blessé, et donc, inefficace.